Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/01/2018

Ecrire tue

lentement. Mais on s’en fout, on n’est pas pressé.
Faut dire que ça commence plutôt mal, on est mortel… surtout vers la fin.
Patatrac voilà que j’ai rencontré une femme extraordinaire, out of the ordinaire vous dis-je, alors ça me gêne aux entournures cette histoire de mortel parce que comment raconter? j’avais pris l’habitude, moi, et je m’étais laissé aller vers plus rien, en attendant.
Et voilà qu’elle débarque ! Faut tout rajuster les boulons, et les envies, faut tout agripper les moments de bonheur, faut pas laisser passer. A contre-courant je vis, je suffoque un peu même, j’ai comme la trouille de me noyer dans ce bonheur nouveau. J’étais pas si mal à dormir vous savez.
Je ne vais pas vous la décrire, vous seriez vert, jaloux je veux dire. Elle a tout ! Anna elle s’appelle.
On a adopté deux chiens pour fêter ça, Ranek et Rozalia, on vit tous les quatre ensemble, on nage.
L’autre jour on est allés au Buto, à deux.
« Le 
butō est une danse née au Japon dans les années 1960. Cette « danse du corps obscur » s'inscrit en rupture avec les arts vivants traditionnels du nô et du kabuki, qui semblent impuissants à exprimer des problématiques nouvelles. » C’est ça.
Dès que le rideau s’est levé j’ai eu les yeux tout écarquillés devant cette vision des danseurs en blanc, et leurs mouvement si lents. Un enfant devant l’arbre de Noël de la vie j’étais redevenu. Trop fort, trop le bonheur. J’ai fermé les yeux je suis tombé comme évanoui dans mon fauteuil.
De temps en temps Anna me secouait gentiment, pour voir où j’en étais. J’ouvrais alors les yeux tout grand tout rond la bouche ouverte je fixais un instant la scène, trop de bonheur je te dis, et puis on est mortel, et je retombais. Mais dans ces instants là je faisais partie totale de l’univers, j’étais l’univers.
Je suis sûr qu’elle a compris, elle comprend tout.